Comment choisir son hébergement web ?

Lorsque vous créez votre site, il vous faut choisir un hébergement web. Il est capital car il vous permettra d’assurer la performance et la sécurité de votre site. Aujourd’hui il existe de nombreuses offres de prestataires différents pour héberger son site internet. Il est important de consacrer un peu de temps à cette recherche pour éviter des prises de tête et des dépenses inutiles.

choisir son hébergement web

Quelles sont les différentes manières d’héberger un site web ?

 

Il existe trois principales façons d’héberger un site web : l’hébergement gratuit par un tiers, l’hébergement payant par un tiers et l’auto-hébergement. Pour chacune de ces options, les résultats seront plus ou moins différents selon les critères.

L’hébergement gratuit par un tiers

Certains prestataires proposent des solutions de bases qui sont gratuites. Votre site est alors hébergé mais cet hébergement web montre vite ses limites. C’est une solution plutôt intéressante pour les particuliers mais les professionnels se retrouveront très vite restreints. En effet, l’image d’entreprise est laissée de côté. Vous n’aurez pas votre propre nom de domaine, mais vous vous verrez aussi contraints d’accueillir quelques publicités sur votre site internet. C’est le prix à payer lorsque l’on choisit une solution de gratuité. Bien souvent, la sécurité n’est pas optimale et votre espace de stockage est très limité. Les artistes et artisans qui souhaitent valoriser leur travail en exposant leurs créations se retrouveront très vite à faire le tri. De plus, le service client et la connexion à votre site internet peuvent se montrer très lentes. En résumé, il s’agit d’une bonne solution pour un projet personnel comme un CV ou un petit portfolio en ligne. Pour les professionnels, il sera préférable d’opter pour une des deux solutions suivantes. Quelques hébergeurs web : Wix, Webself, Jimdo
 

L’hébergement payant par un tiers

Ces mêmes hôtes peuvent également proposer des solutions payantes, après la gratuite de base. Il existe également des hébergeurs web qui ne proposent que des prestations payantes. Les fourchettes de prix sont très différentes d’un hébergeur à l’autre et d’une solution à l’autre. Nous vous expliquerons dans une autre partie de l’article comment choisir. Sachez qu’il est tout à fait possible d’avoir un hébergement web à moins de 5 euros par mois. Ces propositions vous assureront une sécurité fiable et un service raisonnable. Toutefois, si vous souhaitez plus d’espace de stockage ou une connexion plus rapide, il faudra opter pour une solution un peu plus chère. Généralement, les hébergeurs vous proposeront une tarification mensuelle ou annuelle. Il faut également prendre en compte que vos données sont hébergées par un tiers, donc partagées. Il est donc important de bien choisir son hôte pour qu’il ne manque pas de sérieux. En résumé, c’est une solution très couramment choisie par les entreprises qui souhaitent avoir une réelle identité de marque et des prestations plus personnalisées. Quelques hébergeurs web : OVH, LWS, Ikoula
 

L’auto-hébergement

L’auto-hébergement est la solution la plus personnalisée du marché. Puisque vous êtes votre propre hôte, vous êtes en mesure de choisir toutes les configurations liées à votre hébergement web. Vous contrôlez ainsi la totalité de son fonctionnement. Votre site internet se montrera alors plus performant puisque vous n’aurez pas à partager la solution avec d’autres sites. Certaines agences et entreprises développent leur propre hébergement et proposent ensuite des solutions à d’autres professionnels. Il faut tout de même noter que les logiciels et machines ont des coûts très élevés. Il est donc nécessaire de comparer entre son budget et l’utilisation prévue. Les risques de perte de données ne sont pas non plus mis de côté : incendie, connexion internet faible… En résumé, cette solution nécessite une réelle réflexion. Elle est efficace pour les professionnels qui souhaitent contrôler la totalité de leur hébergement web. L’auto-hébergement nécessite également de réelles connaissances techniques.
 

Les principaux types d’hébergement web

 

Généralement, les fournisseurs proposent plusieurs types d’hébergement web. Il est important de s’en informer afin de choisir la solution la plus adaptée à ses besoins.

L’hébergement partagé

Comme son nom l’indique, l’hébergement partagé est une solution qui propose le même serveur pour plusieurs sites. La majorité des clients qui débutent dans l’hébergement choisis cette option. Elle est idéale pour les petits sites qui ne demandent pas beaucoup de puissance. Vous pouvez sans problème démarrer avec cette prestation puis passer un hébergement plus adapté par la suite.
 

L’hébergement dédié

Si votre site internet demande une certaine puissance par sa complexité ou son trafic important, pensez à l’hébergement dédié. La configuration de votre hébergement web est alors complètement personnalisée. Vous pouvez ainsi adapter selon vos besoins le système de sécurité, les systèmes d’exploitation… Il s’agit d’une solution très efficace avec un service client exceptionnel. Son coût est donc forcément plus élevé que pour un hébergement partagé qui demandera moins de temps au fournisseur.
 

L’hébergement VPS

VPS signifie exactement « Virtual Private Server ». Il s’agit donc d’un serveur privé virtuel. Si l’on hiérarchise les différents types d’hébergement web, le VPS s’inscrit comme étant un juste milieu entre le partagé et le dédié. Le serveur est ainsi partagé entre différentes machines virtuelles.  C’est en fait un serveur partagé mais chaque client possède une partie plus importante que pour l’hébergement partagé.
 

Les critères à prendre en compte pour son hébergement web

 

De nombreux critères doivent être pris en compte avant de choisir un hébergeur web. Il est nécessaire de les lister puis de comparer les différentes propositions qui s’offrent à vous.

Le rapport qualité/prix

C’est le premier critère auquel on pense : le rapport qualité/prix. Il est important de penser tarifs mais inutile de peu dépenser si l’on souhaite un certain nombre de prestations. La plupart du temps, vous croiserez des solutions très peu coûteuses voire gratuites mais pensez à observer les services proposés. Notre conseil : comparez ce qui est comparable !
 

Les performances

Il existe plusieurs indicateurs de performance à prendre en compte.
  • La bande passante : c’est la quantité des données qui peuvent être envoyées dans le même temps. Il faut ici la comparer avec le trafic que vous avez prévu pour votre site internet.
  • La charge CPU : c’est la puissance du traitement des données. Plus votre site est complexe et nécessite des requêtes spécifiques, plus il vous faudra une charge CPU élevée.
  • La gestion des caches : pour stocker temporairement un certain nombre de données, il vous faudra une mémoire RAM suffisante.
  • L’espace de stockage : votre base de données doit être assez grande pour recueillir tous les fichiers et éléments de votre site web.

Les services parallèles

D’autres services d’hébergement web vous seront également nécessaire pour le bon fonctionnement de votre site internet. Il faudra par exemple penser au certificat SSL qui vous permet d’avoir un site sécurisé. Certains hôtes proposent aussi d’inclure la messagerie qui vous permettra d’avoir des adresses mail à l’image de votre entreprise. Pensez également à prendre en compte les garanties proposées et le service client associé à votre plan.
 

La sécurité

Afin que votre site web soit bien sécurisé, pensez à vérifier le pare-feu proposé par votre hébergeur web. Les sauvegardes et mises à jour automatiques sont aussi des facteurs essentiels. Notez toutefois que la majorité de la sécurité de votre site se fera dans sa conception.
 

L’impact écologique

De plus en plus d’hébergeurs adaptent leurs solutions à l’environnement. Si vous êtes sensibles à ce facteur, nous vous invitons à vous renseigner sur l’impact environnemental de votre hébergement web. Plusieurs propositions sont adaptées à ce sujet.
  • L’alimentation du parc : la localisation est un élément essentiel. Selon le pays d’hébergement, l’impact sera plus ou moins important sur l’environnement. Par exemple, la France utilise le nucléaire alors que l’Allemagne s’appuie encore sur le charbon.
  • La méthode de refroidissement : pour éviter la surchauffe des machines, différentes techniques de refroidissement sont utilisées. Ces méthodes demandent plus ou moins d’énergies.
  • Les engagements de l’hébergeur : certaines entreprises souhaitent réduire leur impact écologique. Elles vont par exemple proposer un système de compensation carbone…

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page