Panne Facebook : quelles origines et conséquences ?

Ce lundi 4 octobre a été marqué par une panne géante du groupe Facebook. Résultat : non seulement Facebook lui-même mais aussi Messenger, Instagram et WhatsApp ont été privés de leurs fonctionnalités. Vous l’avez certainement remarqué vous-même, ce bug a duré pas moins de 7h. De nombreuses questions se sont posées alors en lien avec l’importance des réseaux sociaux dans la sphère privée mais surtout dans le monde professionnel. Alors quelle était l’origine de cette panne Facebook ? Quelles en sont les conséquences ?

panne Facebook Instagram WhatsApp

Panne Facebook : les premiers indices

C’est à partir de 17h ce lundi 4 octobre que les internautes ont commencé à observer des problèmes de connexion. Sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp, beaucoup d’utilisateurs recevaient un message d’erreur. Après avoir essayé de rafraîchir plusieurs fois les pages, de redémarrer leur téléphone ou de couper leur wifi, ils se sont aperçu que le problème venait bel et bien des applications. C’est alors que le groupe Facebook a reçu de plus en plus de signalements concernant ce bug.

Le fonctionnement interne lors des signalements

Chaque application a le même fonctionnement lors de signalements de ce genre. Les plaintes sont fréquentes et quotidiennes, c’est pourquoi le service interne ne peut pas s’occuper de chacune d’entre elles. Cependant, lorsqu’une telle succession de signalements arrive, la probabilité pour qu’il s’agisse d’un dysfonctionnement devient réellement importante. C’était donc le cas lundi dernier et c’est pour cela que plusieurs spécialistes ont travaillé sur des solutions pour y remédier. Il faut noter, à titre d’exemple, que ce ne sont pas moins de 96 000 rapports d’erreur qui ont été envoyé entre 17h et 18h sur Instagram.

Panne Facebook : les réactions

La gestion de crise du groupe Facebook

Cette panne Facebook a engendré un véritable buzz médiatique qui a poussé à faire réagir les comptes des applications, principalement sur Twitter. Vers 18h, Facebook a tweeté « Nous sommes conscients que certaines personnes rencontrent des difficultés pour accéder à l’application Facebook. Nous travaillons pour que les choses reviennent à la normale le plus rapidement possible, et nous nous excusons pour tout inconvénient ». Peu de temps après, c’est Mike Schroepfer, directeur technique du groupe, qui a précisé à son tour « Sincères excuses à tous ceux qui sont actuellement touchés par les pannes des services Facebook. Nous rencontrons des problèmes de réseau et les équipes travaillent aussi vite que possible pour débogguer et restaurer le plus rapidement possible« . Instagram a également réagi sur Twitter « Instagram et ses amis ont un peu de mal en ce moment, et vous pouvez avoir des problèmes pour les utiliser. Soyez indulgents avec nous, nous sommes dessus !« .

L’indignation des utilisateurs

Suite aux réactions du groupe, des milliers d’internautes ont pris la parole sur Twitter pour commenter cette panne Facebook en direct. Pendant que certains attendaient patiemment en suivant la recommandation d’Instagram d’être « indulgents », d’autres se sont très largement plaints sur les réseaux sociaux restants. Entre ceux qui n’avaient de contact avec leur famille uniquement par ce biais, et les autres pour qui les médias sociaux sont leur moyen principal de travailler… La création du groupe a été beaucoup remise en question.

L’origine de cette panne géante

Une panne majeure au sein du groupe

Malgré une panne significative de Facebook en 2019, causée par une erreur technique et interrompant leurs services pendant 24h, celle de lundi est aujourd’hui considérée comme étant « la plus importante jamais observée » (selon Downdetector). La panne a également bloqué les salariés en interne. Le New York Times explique d’ailleurs que les employés ne pouvaient plus accéder à leurs bureaux puisque leurs badges ne fonctionnaient plus. Le télétravail a donc été privilégié durant cette crise grâce à des réunions Zoom ou Microsoft.

Cette panne intervient au moment-même où Facebook est en pleine polémique. En effet, une ancienne employée, aujourd’hui lanceuse d’alertes, a dénoncé et prouvé que le groupe avait préféré le profit à la sécurité des utilisateurs. Des documents montrent que Facebook était au courant des dangers mentaux que provoquaient son utilisation. Le cours de l’action du groupe a chuté de 6% ce lundi 4 octobre.

La panne Facebook due à un problème de serveurs

Il a fallu attendre le lendemain pour comprendre l’origine et la cause de cette panne Facebook. Le groupe a expliqué qu’il s’agissait en fait d’un problème lié à « un changement de configuration défectueux ». Thomas Fauré, expert en numérique et président de Whaller, précise ainsi sur FranceInfo « Tous leurs services sont mutualismes, cela signifie que toutes leurs données sont probablement stockées sur les mêmes systèmes« . En résumé, si l’un d’entre eux lâche, c’est le système entier qui est impacté. Il continue : « Je pense à toutes ces petites entreprises ou associations qui aujourd’hui n’ont plus de sites internet mais uniquement une page Facebook  car cela fonctionnait très bien, et qui se retrouvent sans rien. C’est comme si un des plus gros hébergeurs mondiaux venait de fermer ses portes. Et cela a des conséquences pour tous les utilisateurs. L’économie autours de ces moyens numériques est considérable« .

Panne Facebook : les conséquences

Le désarroi des utilisateurs

Beaucoup d’internautes ont réagi concernant cette panne Facebook. C’était également l’occasion pour les complotistes de développer et diffuser de nouvelles théories liées à Mark Zuckerberg ou Facebook dans sa globalité. Le problème qui se pose réellement, c’est l’importance actuelle des réseaux sociaux au quotidien. Les utilisateurs sont extrêmement nombreux à se connecter chaque jour sur Instagram, Messenger, WhatsApp ou Facebook. Certains n’ont d’ailleurs que ce moyen pour communiquer avec leur famille. Le développement des réseaux sociaux a rendu les internautes dépendants. 

Le risque pour les professionnels

On l’a évoqué dans de nombreux articles, de plus en plus d’entreprises utilisent les réseaux sociaux pour diffuser des informations et communiquer avec leurs communautés. C’est le cas notamment des influenceurs qui vivent principalement de ces médias. Quel est leur avenir si leur principal canal de diffusion ferme ses portes ? D’autres sociétés ont également un besoin réel d’être actif sur les réseaux. Certaines n’ont pas encore de site web et leurs pages et comptes restent leur seule présence numérique. Cette panne montre ainsi à quel point il est important de développer son image digitale sur toutes les plateformes et d’avoir son propre site web.

L’essor des autres réseaux sociaux

L’impatience des utilisateurs les a mené directement dans les bras d’autres réseaux sociaux. Twitter s’est vu accueillir un bon nombre d’internautes qui soit n’avaient pas encore de compte, soit l’avait abandonné. Suite aux réactions avec le hashtag #facebookdown ou #instagramdown, le réseau a lui-même tweeté « Bienvenue à littéralement tout le monde« . De quoi apporter humour et sympathie à leur image de marque. La panne Facebook a également fait découvrir aux internautes d’autres médias sociaux qui ne font pas partie du groupe Facebook et qui étaient jusqu’alors très peu connus.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page